Prophéties prononcées sur la ville de Tyr.

Publié le par Bruno V.

L’ancienne Tyr ( ne pas confondre avec l'actuelle Tyr ) se situe dans la Phénice méridionale à un peu plus de 70 km au sud de Beyrouth. Elle était située sur un rocher entouré par la mer de tous les côtés, d’où son nom « SR » qui signifie en phénicien "le rocher". La ville était séparée du continent par un étroit de 500 à 700 mètres de large qui liait la ville insulaire à la ville continentale. Cette ville était considérée comme impénétrable à cause de sa extraordinaire situation.


L'ancienne Tyr.


"
Et maintenant je vous ai dit ces choses avant qu'elles arrivent, Afin que, lorsqu'elles arriveront, vous croyiez "
(Jean 14:29)


Dans le livre d'Ezéchiel 26 il y a 6 prédictions concernant la ville de Tyr faites en l'an 588 av J.C.

 1. Nébukadnetsar, roi de Babylone la conquerra.


Ezéchiel 26 : 7 à 11
Car ainsi parle le Seigneur, l'Eternel : Voici, j'amène du septentrion contre Tyr Nebucadnetsar, roi de Babylone, le roi des rois, avec des chevaux, des chars, des cavaliers, et une grande multitude de peuples.Il tuera par l'épée tes filles sur ton territoire; il fera contre toi des retranchements, il élèvera contre toi des terrasses, et il dressera contre toi le bouclier. Il dirigera les coups de son bélier contre tes murs, et il renversera tes tours avec ses machines. La multitude de ses chevaux te couvrira de poussière; tes murs trembleront au bruit des cavaliers, des roues et des chars, lorsqu'il entrera dans tes portes comme on entre dans une ville conquise. Il foulera toutes tes rues avec les sabots de ses chevaux, il tuera ton peuple par l'épée, et les monuments de ton orgueil tomberont à terre.

Accomplissement
:
prophétie réalisée en 573 av. J. C. après un siège de 13 ans, et continua de se réaliser jusqu'en 1291.


2. Nombreuses nations seraient montées contre Tyr ( comme la mer fait monter ses flots ).

Ezéchiel 26 : 3 A cause de cela, ainsi parle le Seigneur, l'Eternel : Voici, j'en veux à toi, Tyr ! Je ferai monter contre toi des nations nombreuses, Comme la mer fait monter ses flots

Ezéchiel 28 : 7
Voici, je ferai venir contre toi des étrangers , Les plus violents d'entre les peuples; Ils tireront l'épée contre ton éclatante sagesse, Et ils souilleront ta beauté.

Accomplissement
: Déferlement successif des Babyloniens (Nébukadnetsar), des Grecs (Alexandre en 333 av. J.C., Antigone, en 314 av. J.C.), des Égyptiens (Ptolémée Philadelphe, entre 285 et 247 av. J.C ), des arabo-musulmans (1291, Tyr détruite par le Sultan Mamelouk).


3. "...on abattra tes murs, on renversera tes maisons de plaisance, et l'on jettera au milieu des eaux tes pierres, ton bois, et ta poussière."

Ezéchiel 26 : 12 On enlèvera tes richesses, on pillera tes marchandises, on abattra tes murs, on renversera tes maisons de plaisance, et l'on jettera au milieu des eaux tes pierres, ton bois, et ta poussière.

Accomplissement : Pour atteindre l'îlot fortifié, Alexandre fit construire une digue de 60 mètres de large avec les débris de l'ancienne Tyr.

 

4. Devenue un rocher nu.

Ezéchiel 26 : 4 Elles détruiront les murs de Tyr, Elles abattront ses tours, Et j'en raclerai la poussière; Je ferai d'elle un rocher nu;
 

Ezéchiel 26 : 14 Je ferai de toi un rocher nu; tu seras un lieu où l'on étendra les filets; tu ne seras plus rebâtie . Car moi, l'Eternel, j'ai parlé , dit le Seigneur, l'Eternel.
 

Accomplissement : en 1291 le Sulatn Mamelouk ordonne la destruction pour complet de ce qui restait de l'ancienne Tyr.


5. Un lieu où l'on étendra les filets.

Ezéchiel 26 : 14 Je ferai de toi un rocher nu; tu seras un lieu où l'on étendra les filets; tu ne seras plus rebâtie . Car moi, l'Eternel, j'ai parlé , dit le Seigneur, l'Eternel.
 

Accomplissement : aujourd'hui l'ancienne Tyr est actuellement un village de pécheurs.


6. Plus jamais rebâtie.

Ezéchiel 26 : 14 Je ferai de toi un rocher nu; tu seras un lieu où l'on étendra les filets; tu ne seras plus rebâtie . Car moi, l'Eternel, j'ai parlé , dit le Seigneur, l'Eternel.
 

Accomplissement : jusqu'à aujourd'hui Tyr ne fût jamais reconstruite malgré sa situation exceptionnelle et des ressources en abondance.

Tout ceci prouve l'authenticité de la Bible, n'est-il pas incroyable ?

" J'annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d'avance ce qui n'est pas encore accompli; Je dis: mes arrêts subsisteront, et j'exécuterai toute ma volonté... Je l'ai dit, et je le réaliserai; Je l'ai conçu, et je l'exécuterai..."  (Esaïe 46:10-12)

Publié dans Prophéties bibliques

Commenter cet article

Stéphane 16/09/2008 14:31

Ayoub,Il y a quelque chose de malsain :Les musulmans affirment SANS AUCUNE PREUVE et EN TOTALE CONTRADICTION avec l'archéologie que les textes bibliques sont altérés, alors que vos textes n'ont AUCUNE trace d'authenticité et que vous admettez vous-même qu'il y a eu un TRI et des textes brûlés !Il n'y a aucune preuve qu'il existait des textes bibliques différents de ceux que l'on connaît (rien n'a été brûlé, même les faux évangiles apocryphes ont été préservés), par contre on sait qu'il a existé des textes coraniques contradictoires qui ont été brûlés.La contradiction n'est prouvée que chez vous !AmitiésPS:N'importe qui peut écrire sur wikipedia, ce n'est pas une source fiable à 100% (surtout dans le domaine religieux)

Bruno 15/09/2008 23:36

Les erreurs du Coran sont très nombreuses pour qu'on en croive à nos yeux.1° Le Coran raconte que Marie est la sœur (ou membre de la tribu) d’Aaron et la fille d’Imran aussi bien que mère de Jésus (19 : 28) Ainsi la Marie que le Qur’an dit mère de Jésus aurait vécue 1570 ans avant la Marie, mère de Jésus selon la Bible !2° Le Qur’an parle de Hâmân (28 : 6 ; 29 : 39 ; 40 : 24,36) qui aurait été ministre de Ramsès II, Pharaon d’Egypte. Le livre d’Esther dans la Bible mentionne Haman en tant qu’officier du roi Xerxès de Babylone. Remarque : tu vas surement dire que la Bible a tord et que le Coran a raison, voici ce que j'ai à te répondre.Haman n’est pas un nom égyptien mais babylonien.3° Bien des musulmans se réfèrent à Deutéronome 18 :15, 18 pour montrer que Mohammed est un prophète. Le passage promet la venue d’un prophète qui sera comme " toi " (Moïse). Les musulmans croient que ces versets se rapportent à Mohammed. Or il est question ici d’un prophète qui sera " d’entre tes frères " (Moïse) c. à d. un Israélite, descendant de Jacob (dont Dieu changea le nom en Israël).
 




ä Isaacà Jacob à Judaà Moïseà Davidà Jésus
Abraham
æ Ismaël……………………Mohammed




4° Des erreurs scientifiques dans la Coran, car la science coranique est inondée de théories grecques ( quelques unes vraies d'autres fausses). exemple.Si nous regardons ce que les Grecs antiques ont enseigné nous pouvons clairement voir que toutes les autres références à l'embryologie dans le Coran et le Hadith sont également directement tirées des Grecs. Par exemple, un hadith indique :"en cas de fluide d'un mâle sur la substance de la femelle, l'enfant sera un mâle par le décret d'Allah, et quand la substance de la femelle règne sur la substance contribuée par le mâle, un enfant féminin est formé" Sahih MuslimCeci répète simplement la croyance fausse d'Hippocrate qui croyait que les hommes et les femmes produisait du sperme male et femelle :"...les partenaires contiennent de même le sperme masculin et femelle. Voici un point: si (a) le produit des deux partenaires est un sperme plus fort alors, un mâle est le résultat, tandis que si (b) ils produisent une forme faible, alors une femelle est le résultat. Mais si (c) un partenaire produit un genre de sperme, et l'autre un autre alors le sexe résultant est déterminé par celui qui règne par la quantité. En supposant que le sperme faible est beaucoup plus grand dans sa quantité que celle du sperme plus fort: alors le sperme plus fort est accablé et, étant mélangé au faible, a comme conséquence une femelle. Si au contraire le sperme fort est plus grand dans sa quantité que le faible, alors le faible est accablé, il a comme conséquence un masculin." Hippocrate, pp. 320-1Il y encore beaucoup d'autres incohérences, dont je publierai bientot un article là dessus.Que concluez-vous? Mohammed est-il un vrai prophète ?


 

Modérateur et Créateur du blog: Ayoub 15/09/2008 22:42

Bonjour Bruno,Tu as pris ce texte dans le blog de Stéphane j'imagine. Pourquoi ne prends-tu pas en compte le commentaire que je lui ai laissé (version réduite bien évidmemment)  :" Le Coran corrige les altérations de la Bible, parce qu'il est lui-même cette correction de la Bible. Vous dîtes que personne ne sait où est le Coran original tout en affirmant que le Coran que nous avons aujourd'hui est le rassemblement de ce qui restait du Coran, c'est contradictoire. Moi, je comprends par là que le Coran que nous avons aujourd'hui n'est pas complet et non pas qu'il est faux. Le Coran le plus ancien conservé encore aujourd'hui date de la seconde moitié du premier siècle de l'Hégire ! Pourquoi le Coran que l'on tient entre nos mains aujourd'hui est-il conforme à celui d'Othman ? Car il reçut ses manuscrits de Hafsa (veuve du Prophète (P&B sur lui)) qui les a elle-même reçus du deuxième calife Umar qui les a reçus du premier calife Abu Bakr. Celui-ci a réalisé la première compilation de tous les supports sur lesquels avaient été écrits le Coran. Il a confié cette tâche a un des scribes direct du Prophète (P&B sur lui) et sous le contrôle de deux témoins qui ont vu ses fragments être récités par le Prophète (P&B sur lui). Le calife Uthman avait donc bien le vrai Coran et il a détruit les autres copies du Coran uniquement parce qu'elles étaient un peu différentes de ce qu'il possédait et surtout parce qu'elles étaient sujettes à des conflits parmi les musulmans. Il a donc décidé de publier les plus fiables c-à-d les siennes. Aucun souci donc sur une altération possible du Coran. "Il suffisait de lire ceci sur Wikipedia (une source objective) pour se rendre compte que l'accusation de l'altération du Coran n'est qu'une réplique de Chrétiens comme Stéphane. Paix et amitiés !!!

Bruno 21/08/2008 00:19

à Ayoub,
Le Coran contredit néanmoins la Bible dans de nombreux détails concernant ces récits et certains noms de personnages qui s'y rattachent. Lorsqu'ils sont confrontés à ces contradictions, les musulmans prétendent, pour les justifier, que la Bible a dû être altérée. Pourtant, nulle part dans le Coran trouvons-nous Allah l'Omniscient (qui connaît tout) corrigeant des passages bibliques altérés, ou les désignant. 
De telles prétentions peuvent être réfutées par l'évidence historique aussi bien que par le Coran lui-même qui confirme la Bible à maintes reprises en disant: 
« Ô vous à qui le Livre a été donné! Croyez à ce que Nous vous avons révélé, confirmant ce que (déjà) vous possédiez... »
Surate 4:47 (voir aussi les surates 2:40.41; 2:91; 20:133; 26:192-197; 29:47 et 46:10). 
Par contre, il y a suffisamment d'évidence pour fonder l'affirmation que le Coran a pu être altéré. Personne ne sait où se trouve le Coran
 original. Le Coran qui est entre nos mains est appelé le Coran d'Osman, et il fut rassemblé longtemps après la mort de Muhammad. Des parties notables du Coran primitif ont dû se perdre après que plusieurs récitateurs du Coran moururent ou furent tués dans les combats. Osman, le troisième Calife (successeur de Muhammad) réunit ce qui restait du Coran, classa les surates selon leur longueur plutôt que leur chronologie, puis brûla toutes les autres copies existantes. On est en droit de s'étonner: pourquoi Osman a-t-il brûlé toutes les copies existantes du Coran s'il n'avait pas quelque chose à cacher ? ! 
La Bible, de son côté, a passé l'épreuve du temps. Suggérer que la Bible a été altérée est contraire à la raison aussi bien qu'aux découvertes historiques. 
Ni les chrétiens ni les juifs ne peuvent être raisonnablement accusés d'avoir altéré leurs Écritures. Ils n'auraient rien eu à gagner à le faire et n'auraient pas versé leur sang pour défendre la Bible. Dans le livre de l'Apocalypse, Dieu promet un châtiment sévère à qui ajouterait ou retrancherait à la parole de Dieu: 
« Je l'atteste à quiconque entend les paroles prophétiques de ce livre: Si quelqu'un y ajoute, Dieu lui ajoutera les fléaux décrits dans ce livre. Et si quelqu'un retranche aux paroles de ce livre prophétique, Dieu retranchera sa part de l'arbre de vie et de la cité sainte qui sont décrits dans ce livre. »
Apocalypse 22:18-19 
Les juifs aussi étaient mis en garde contre un tel acte hautement répréhensible: 
« Vous n'ajouterez rien aux paroles des commandements que je vous donne, et vous n'y enlèverez rien, afin de garder les commandements du Seigneur votre Dieu que je vous donne. »
Deutéronome 4:2

Bruno 20/08/2008 23:05

Si on peut prouver l'authenticité de la Bible, car la Bible n'est pas qu'un livre prophétique.
Jérémie 1 : 12 Et l'Eternel me dit : Tu as bien vu ; car je veille sur ma parole, pour l'exécuter .
 
Jusqu'en 1947, les manuscrits de l'A.T. les plus anciens que nous possédions dataient du Dixième siècle après Jésus-Christ et venait des Massorètes, une communauté religieuse juive. Mais la découverte des manuscrits de la mer morte en 1947 et leur datation (environ 250 avant Jésus-Christ) allait révéler la Providence de Dieu envers le texte biblique. Dans ces grottes cachées aux hommes depuis des siècles, se trouvaient plusieurs manuscrits des textes de l'A.T. sur papyrus.
 
On s'empressa, bien sûr, de les comparer aux manuscrits des Massorètes, écrits 10 siècles plus tard. Résultat: des différences (appelées "variantes") minimes pour autant de texte et un tel écart de temps : le savant B. Kennicott, par exemple, a comparé ensemble 581 manuscrits, soit environ 280 millions de lettres hébraïques (des années de travail). Il a trouvé 750.000 variantes insignifiantes (une lettre qui change) et 150.000 variantes un peu plus importantes (un mot qui change), c'est-à-dire une variante toute les 1580 lettres seulement! Ou alors tu va me dire qu'il s'agit d'une coincidence , Plus facil alors de gagner à tous les coups l'euro millions à multiplier les difficultés par un million.La façon dont les copistes juifs recopiaient le texte sacré l'explique aisément : ils comptaient le nombre de lettres de chaque livre recopié et savaient quelle devait être le verset et la lettre du milieu; si une erreur importante apparaissait lors du comptage des lettres, le copiste détruisait immédiatement son ouvrage pour le recommencer! Si un copiste avaient des doutes sur une lettre ou un mot, il le recopiait néanmoins tel quel en ajoutant une note en marge.C'est ainsi que le texte de l'Ancien Testament que nous possédons est tout à fait fiable et digne de foi : "Et l'Eternel dit: Je veille sur ma parole, pour l'exécuter." (Jérémie 1:12). La falsification de la Bible est un argument des musulmans qui refusent de croire à la vérité, même le Coran ( qui pour Les Saintes Ecritures ne peut être la vérité) ne dit pas qu'il y a falsification.Paix et amitiés.