La Bible, un livre sientifiquement exacte.

Publié le par Bruno V.

 

  Malgré que la Bible ne soit pas un livre scientifique, la Bible est scientifiquement exacte.


La cohérence biblique avec l'hydrologie. Il y a environ trois mille ans, la sainte Bible décrivait déjà le cycle hydrologique avec une exactitude remarquable, expliqué au détail près avec toutes ses phases.




- L'évaporation et l'évapotranspiration.

 
Job 36 : 27-28
Il attire à lui les gouttes d'eau, Il les réduit en vapeur et forme la pluie; Les nuages la laissent couler , Ils la répandent sur la foule des hommes.

Job 37 : 11
Il charge de vapeurs les nuages, Il les disperse étincelants ;


Jérémie 10 : 13
A sa voix , les eaux mugissent dans les cieux; Il fait monter les nuages des extrémités de la terre, Il produit les éclairs et la pluie, Il tire le vent de ses trésors.


Remarque
: L’eau de l’hydrosphère, chauffée par le rayonnement solaire, s’évapore. Cette eau rejoint alors l’atmosphère sous forme de vapeur d’eau chargeant les nuages de vapeur.


- Stabilité des nuages dans le ciel.


Job 26 : 8
Il renferme les eaux dans ses nuages, Et les nuages n'éclatent pas sous leur poids.


Remarque
: la vapeur d'eau se condense autour de noyaux de condensation (poussières, pollens, aérosols...) avant la formation du nuage. Le fait que la condensation est faible les gouttes ayant un diamètre inférieur à 0,5 mm le nuage n'éclate pas malgré son poids.


- Précipitation et intervention du vent.


Job 36 : 27-28
Il attire à lui les gouttes d'eau, Il les réduit en vapeur et forme la pluie; Les nuages la laissent couler , Ils la répandent sur la foule des hommes.


Psaumes 135 : 7
Il fait monter les nuages des extrémités de la terre, Il produit les éclairs et la pluie, Il tire le vent de ses trésors.


Jérémie 10 : 13
A sa voix , les eaux mugissent dans les cieux; Il fait monter les nuages des extrémités de la terre, Il produit les éclairs et la pluie, Il tire le vent de ses trésors.


Remarque
: précipitation désigne des gouttelettes d'eau qui, ayant été soumis à des processus de condensation et d'agrégation à l'intérieur des nuages, sont devenus trop lourds pour demeurer en suspension dans l'atmosphère et tombent au sol.


- Infiltrations.


Esaïe 55 : 10
Comme la pluie et la neige descendent des cieux, Et n'y retournent pas Sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, Sans avoir donné de la semence au semeur Et du pain à celui qui mange ,


Remarque
: l'infiltration désigne l'absorption de l'eau par le sol.


- Le ruissellement.


Ecclésiaste 1 : 7
Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n'est point remplie; ils continuent à aller vers le lieu où ils se dirigent .


Remarque
: Le ruissellement désigne en hydrologie le phénomène de l'écoulement de l'eau de pluie qui suit les reliefs et les cours d'eau ramenant cette eau en direction de la mer.

 

La cohérence de la Bible avec certains principes de la dynamique des fluides.

 



Job 28:25
Quand il régla le poids du vent, Et qu'il fixa la mesure des eaux ,


Remarque
: pendant des siècles l'homme a toujours cru que l'air était dépourvu de poids, il a fallu atteindre le XVIIIe siècle pour prouver scientifiquement son poids. Le poids relatif de l'air et de l'eau sont nécessaires pour le bon fonctionnement du cycle hydrologique proportionnant la vie sur terre.


La cohérence de la Bible avec la météorologie.




- La Bible décrit la circulation de l'atmosphère.

Ecclésiaste 1:6 Le vent se dirige vers le midi, tourne vers le nord; puis il tourne encore, et reprend les mêmes circuits.


Remarque
: c'est le physicien George Hadley (physicien anglais du XVIIe siècle) qui propose avec exactitude le modèle de la circulation athmosphérique qui est conforme au texte de la Bible.


La cohérence de la Bible avec l'astronomie.




- La Bible se réfère souvent à l'imcapacité pour l'homme de savoir combien d'étoiles il en existe tellement elles sont nombreuses.


Jérémie 33 : 22
De même qu'on ne peut compter l'armée des cieux, Ni mesurer le sable de la mer, De même je multiplierai la postérité de David, mon serviteur, Et les Lévites qui font mon service .

Remarque
: La Bible est exacte sur le plan scientifique lorsqu’elle compare le nombre des étoiles des cieux aux milliards de grains de sable du bord de la mer. Toutefois, il semble que dans l’Antiquité on ne connaissait pas l’existence de milliards d’étoiles. D’après les astronomes, sans l’aide d’un télescope on peut seulement observer entre 2 000 et 4 000 étoiles, même si le ciel est clair. Malgré que de nos jours l'homme possède une technologie très avancée les propres scientifiques admettent qu'il est impossible de connaître le nombre d'étoiles. Les scientifiques pensent qu'il y a de l'ordre de 1.000.000.000.000.000.000.000 étoiles dans notre univers, mais en effet même avec une technologie encore plus avancée il est impossible d'estimer le nombre d'étoiles. Comment donc expliquer la précision remarquable de la Bible lorsqu’elle fait cette comparaison? On pourrait dire que la Bible est "inspirée de Dieu". (2 Timothée 3:16.)


- La Bible dit aussi que chaque étoile est unique.


1 Corinthiens 15 : 41
Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile.

Remarque
: à l'oeil nu ou au microscope on a l'impression que toutes les étoiles se ressemblent. Par spectroscopie de rayons x, on vint à découvrir que la luminosité de chaque étoile est unique car en effet aucune étoile ne se ressemble que ce soit au niveau de la taille, âge ou luminosité. ( Les rayons X n'ont été découverts qu'en 1895 par le physicien allemand Wilhelm Röntgen ).


- La Bible dit que la Terre est en suspension dans l'espace vide et qu'elle présente une sphéricité bien avant que Aristote, Galileo et la science moderne ne le prouvent.



Job 26 : 7
Il étend le septentrion sur le vide, Il suspend la terre sur le néant.


Remarque
: Notre terre est suspendue dans l’espace et ne repose sur aucun support matériel. C’est ce que déclare le Livre des livres dans son récit relatif au patriarche Job, qui date d’environ trois mille cinq cents ans alors que Aristote, dans sa Physique, au livre IV, nie l'existence du vide et affirme son incompatibilité avec le mouvement. D'autres scientifiques au cours de l'histoire tels que Descartes (XVIIe siècle) ou encore Michelson et Morley ( XIX e siècle) continuaient à nier l'existance du vide dans l'Espace. Comment Job connaissait-il cette vérité, démontrée par l’astronomie, à savoir que la terre tient en équilibre, suspendue dans l’espace ? C’est une question à laquelle ceux qui nient l’inspiration des Saintes Écritures ont bien du mal à répondre." Aujourd'hui on est persuadés de l'existance d'un vide spacial, mais l'explication de la formation d'un tel vide est encore un autre grincement de dents pour ceux qui croient en l'expansion de l'Univers.


Esaïe 40 : 22
C'est lui qui est assis au-dessus du cercle de la terre, Et ceux qui l'habitent sont comme des sauterelles; Il étend les cieux comme une étoffe légère, Il les déploie comme une tente , pour en faire sa demeure .


Remarque
: Le terme hébreu traduit par "cercle" ( hough ) a notion de rondeur et peut être également traduit par "circuit, compas, globe, sphère ", à l'époque d'Esaïe le mot sphère dans la langue hébraique n'existait pas la preuve c'est que l'actuel mot pour sphère en hébreu est "sephira" qui provient du grec ancien σφαῖρα "sfaira" .


La cohérence de la Bible avec l'océanographie. Un verset de la Bible est à l'origine de l'océanographie.




Psaumes 8 : 8
Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, Tout ce qui parcourt les sentiers des mers.

Remarque
: Au 19° siècle, un océanographe chrétien, Matthew Maury, se demandait ce que pouvaient bien être ces sentiers de la mer. Il déclara devant ses amis : " si la Bible dit que les mers ont des sentiers je les trouverai ! ". On se moqua de lui, mais il les trouva. Matthew Maury fut le pionnier de l'hydrographie marine. Il a même publié en 1855 le premier livre existant sur la Océanographie. Depuis la découverte de Matthew Maury, on sait l'importance des courants marins tels que le Gulf Stream, ou El niño, non seulement pour le climat mais pour la vie des animaux marins. Ce verset biblique est à l'origine de l'océanographie.


La cohérence de la Bible avec la biologie.


- La Bible nous décrit l'importance du sang.

 


Lévitque 17 : 11
Car l'âme de la chair est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel, afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes, car c'est par l'âme que le sang fait l'expiation


Remarque
: le sang sert à diffuser l’oxygène, les hormones et les élémentes nutrifs nécessaires aux processus vitaux de la chair (tissus du corps) , et à évacuer les déchets tels que le dioxyde de carbone ou les déchets azotés. La Bible nous démontre ainsi l'mportance fondamentale que le sang a pour faire vivre la chair.


- La Bible nous décrit la composition chimique de la chair.


Genèse 2 : 7
Yahvé-Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant.

Genèse 3 : 19
C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.


Remarque
: il est prouvé scientifiquement que le corps humain est constitué des mêmes éléments chimiques que la poussière tels que : le C (carbonne), l'H (hydrogène), l'O (oxygène), l'N (azote), le P (phosphore) et le P (potassium). En effet, lorsque les cellules du corps humain ne se régénèrent plus, le corps humain entre en phase de décomposition jusqu'à devenir des simples éléments chimiques.

- Dans la Loi mosaïque (1ère alliance qui Dieu établi avec Israël) un nouveau-né devait être circonci le huitième jour.



Genèse 17 : 12
A l'âge de huit jours, tout mâle parmi vous sera circoncis, selon vos générations, qu'il soit né dans la maison, ou qu'il soit acquis à prix d'argent de tout fils d'étranger, sans appartenir à ta race.


Remarque : Dans certains domaines, les hommes n’ont reconnu que depuis peu la sagesse de la Bible. C’est notamment le cas des prescriptions sur la circoncision que Dieu donna à Abraham et qui furent incluses plus tard dans la Loi mosaïque. Elles ordonnaient qu’un garçon ne soit pas circoncis avant le huitième jour qui suivait sa naissance (
Gen. 17:12 ; Lév. 12:2, 3). Mais pourquoi le huitième jour ?

On connaît maintenant les raisons physiques pour lesquelles le huitième jour convient le mieux. Ce n’est qu’entre le cinquième et le septième jour après la naissance que l’organisme d’un nouveau-né renferme une quantité normale de vitamines K qui favorisent la coagulation du sang. Il semble également que le taux de prothrombine, autre substance importante qui favorise la coagulation du sang, soit plus élevé dans l’organisme d’un enfant le huitième jour qu’à n’importe quel autre moment de sa vie. C’est pourquoi le Docteur McMillen conclut : "Le moment idéal pour procéder à une circoncision est le huitième jour." —

None of These Diseases, pp. 22, 23.

(
Concernant la circoncision exigée par la Loi mosaïque, Paul a écrit sous inspiration :
" Quelqu’un a-t-il été appelé étant circoncis ? Qu’il ne devienne pas incirconcis. Quelqu’un a-t-il été appelé étant dans l’incirconcision ? Qu’il ne se fasse pas circoncire. La circoncision ne signifie rien, et l’incirconcision ne signifie rien, mais ce qui importe, c’est l’observation des commandements de Dieu. Dans l’état où chacun a été appelé, qu’il y demeure. " — 1 Corinthiens 7:18-20. En outre, le souci principal des vrais chrétiens est de plaire à Dieu, et non de " faire bonne figure dans la chair ". ( Galates 6:12.) Pour plaire à Dieu, un chrétien doit subir une ‘ circoncision du cœur ’. ( Deutéronome 10:16 ; 30:6 ; Matthieu 5:8.) Elle ne s’effectue pas à l’aide d’un instrument tranchant, mais par le rejet des mauvais désirs et des pensées orgueilleuses, comme la croyance selon laquelle la circoncision dans la chair rend supérieur aux autres. C’est en endurant les épreuves et en tenant " ferme dans la foi " qu’un chrétien s’avère être un homme, qu’il soit circoncis ou pas.1 Corinthiens 16:13 ; Jacques 1:12 ).


La cohérence de la Bible avec l'anthropologie.




Job 30 : 2
Mais à quoi me servirait la force de leurs mains ? Ils sont incapables d'atteindre la vieillesse.


Job 30 : 5-8
On les chasse du milieu des hommes, On crie après eux comme après des voleurs. Ils habitent dans d'affreuses vallées, Dans les cavernes de la terre et dans les rochers; Ils hurlent parmi les buissons, Ils se rassemblent sous les ronces. Etres vils et méprisés , On les repousse du pays.


Remarque
: d'après les anthropologues, les hommes préhistoriques auraient une courte durée de vie (entre 25 et 40 ans) et viveraient dans des carvernes ou dans des régions vallonnées. La preuve c'est que la plupart des peintures rupestres ont été trouvées dans des rochers ou en pleine vallée. Mais ce dont les anthropologues ne savent pas, c'est que les hommes préhistoriques ne sont rien de plus que des descendants des dispersés de Babel.

Publié dans Les Saintes-Écritures

Commenter cet article

Bruno 29/10/2009 22:36



Bonjour cher Laurent, j'aimerais que vous lisiez cet article.


La


PARMI les moyens scientifiques que l’homme a inventés pour essayer de sonder son passé, aucun n’est mieux connu que la datation au radiocarbone. Cette méthode de datation des objets composés de
matières organiques consiste à mesurer leur teneur en carbone radioactif formé dans l’atmosphère par les rayons cosmiques et emmagasiné par les végétaux. Elle est très utile pour dater des objets
de bois, le charbon de bois et les fibres animales et végétales. On peut ainsi remonter plus de 10 000 ans en arrière.


Les archéologues sont vivement intéressés par les résultats de cette méthode de datation du fait qu’ils étudient les peuples anciens et leurs ouvrages. Les étudiants de la Bible, eux aussi,
s’intéressent à la datation au radiocarbone parce qu’elle situe des événements au-delà des 6 000 ans de l’histoire humaine dont parle la Bible.


Peut-être savez-vous qu’on s’est servi de la méthode au radiocarbone pour déterminer l’âge de la toile qui emballait le manuscrit d’Ésaïe découvert près de la mer Morte1. On estima que
cet emballage datait de dix-huit à vingt siècles, ce qui confirme d’autres témoignages attestant que le manuscrit est authentique et non une habile contrefaçon.


Symposium


d’Uppsala


La publication récente (1971) des travaux du douzième symposium Nobel, tenu à Uppsala en 1969, a suscité un regain d’intérêt pour la datation au radiocarbone. Des radio-chimistes de nombreux pays
se sont rencontrés avec des géologues et des archéologues. Ils ont discuté de leurs dernières recherches concernant la théorie du radiocarbone (carbone 14) et de son application pratique. Le
président honoraire était le prix Nobel W. F. Libby, de l’université de Californie à Los Angeles, qui, en 1949, mit au point la méthode de datation au radiocarbone.


Le rapport de la conférence exprime un sentiment général de satisfaction concernant les résultats de la méthode. On a pu éliminer dans une large mesure certaines contradictions résultant des
travaux de différents laboratoires. On doit maintenant s’attendre à des approximations de l’ordre de cinquante à cent ans. Il est vrai qu’on a trouvé des différences plus grandes que cela entre
des dates calculées d’après la radioactivité et l’âge réel d’échantillons connus. Mais cela peut être dû au fait que la qualité de mesures n’était pas la même dans les différents laboratoires.


On peut tracer une courbe de calibrage en se basant principalement sur l’étude d’échantillons de bois pris sur des arbres séculaires dont on a mesuré l’âge d’après les anneaux de croissance.
Selon ces anneaux, un certain échantillon de bois aura 7 000 ans ; mais mesuré au radiocarbone il aura seulement 6 000 ans. Il faudra donc apporter une correction de
1 000 ans aux mesures faites au radiocarbone de tous les échantillons de la même région.


On s’est rendu compte que la théorie sur laquelle repose la méthode de datation au radiocarbone est beaucoup plus complexe qu’on ne le pensait il y a vingt ans. On a donc examiné dans quelle
mesure les rectifications apportées à la théorie affectaient la datation. Il est apparu qu’on pouvait attribuer un âge à peu près exact à toutes les matières organiques en remontant jusqu’à
7 400 ans en arrière.


D’après la datation au radiocarbone, certains échantillons provenant d’habitations humaines et de fours auraient plus de 6 000 ans. Ces découvertes sont en contradiction avec la
chronologie biblique selon laquelle le premier homme fut créé il y a seulement 6 000 ans, et elles soulèvent donc certaines questions. Les améliorations apportées à la méthode au
radiocarbone et ses succès apparents ont-ils rendu la chronologie biblique démodée ? Pouvons-nous encore faire confiance au calcul biblique du temps ou bien la science a-t-elle montré qu’il
n’était pas digne de foi ?


Avant de tirer des conclusions, il serait prudent d’examiner d’un peu plus près certains des détails discutés à la conférence d’Uppsala. On se demandera alors si les corrections apportées à cette
méthode de datation, au lieu de la rendre plus exacte, ne révèlent pas au contraire de nouvelles sources d’erreurs.


Hypothèses


indispensables


La théorie, qui semblait relativement simple il y a vingt ans, était basée sur les hypothèses suivantes :


1)
 Le carbone 14, isotope radioactif du carbone ordinaire, a une “période” de
5 568 ans — temps nécessaire à la désintégration de la moitié d’une
quantité donnée de ce

corps. La proportion d’atomes de carbone 14, radioactif, et d’atomes de
carbone 12, stable, dans la matière vivante doit toujours avoir été la
même qu’actuellement. Ceci dépend de deux autres hypothèses (2a et 2b).


2a) La quantité de carbone 14 est constante ; cela signifie que les rayons cosmiques qui le produisent n’ont pas varié depuis quinze ou vingt mille ans.


2b) La quantité de carbone stable est restée constante dans le “réservoir d’échange” pendant la même période. Cela inclut le dioxyde de carbone dans l’atmosphère aussi bien que le carbone
organique dans les organismes vivants, car les végétaux absorbent continuellement du dioxyde de carbone au cours du processus de la photosynthèse et le rejettent par expiration. En outre, le
dioxyde de carbone se dissout dans la mer où il forme de l’acide carbonique et des carbonates qui viennent s’ajouter aux carbonates déjà dissous dans l’océan. Le processus est réversible, bien
qu’il puisse prendre cinquante ans. Naturellement le carbonate minéral contenu dans les roches n’est pas considéré comme une partie du “réservoir d’échange”.


2c) En rapport avec l’hypothèse 2, la production de carbone 14 doit avoir été constante pendant tout ce temps-là et cela implique que sa désintégration sur toute la terre doit
égaler sa production.


3)
 Les organismes vivants, végétaux ou animaux, emmagasinent du radiocarbone dans leurs
tissus tant qu’ils sont en vie ; à leur mort, l’activité décroît
mathématiquement selon la désintégration radioactive naturelle ; ils ne prélèvent plus
de radiocarbone sur des matériaux plus jeunes et n’en cèdent plus par un
échange d’atomes avec du carbone plus

ancien. Pour que la datation au radiocarbone soit utile, l’échantillon doit être
contemporain de l’év&e



LAURENT 29/10/2009 07:54



Bonjour,

Votre blog est vraiment intéressant.
J'ai cependant une question d'ordre chronologique qui reste sans réponse.
La plupart des peintures rupestres ont été datées entre 3000 et 30000 ans. Celles des grottes de Lascaux sont datées, de 15500 ans, au carbonne 14.
Or d'après la Bible, Noé, (et donc les dispersés) c'est -3000 ans et Adam et Eve, c'était il y a 6000 ans.
Comment expliquer alors la présence d'êtres "humains" avant Adam et Eve?
Quelle datation doit on retenir;celle du carbonne 14 ou celle de la Bible?

Laurent 



Bruno 12/06/2009 21:55

Merci pour ce bon moment que vous venez de passer, j'espère que les messages de ce blog vous ont été utiles. En fait j'ai un autre blog non-biblique (même si ça concerne la nature) où je peux ajouter votre lien :http://biodiversite-au-portugal.skynetblogs.be/post/6920912/avocette-elegante-recurvirostra-avosetta-Merci

lizier+nicolas 12/06/2009 17:13

Bonjour,
Je viens de passer un bon moment sur votre blog, vos articles sont sympa.
Si vous le souhaitez on peut faire un échange de lien.
A l'occasion venez voir mon blog, je suis graphiste.
N'hésitez pas à laisser des commentaires je répondrai.
Je vous souhaite une bonne continuation sur votre blog
A bientôt
http://www.nicolaslizier.com
 
Nicolas Lizier

Bruno 31/05/2009 19:25

Heureux que l'article te plaise.Fraternellement.